Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Quand "Le petit journal" décrypte les images d'Abdelaziz Bouteflika diffusées à la télévision (source Jeune Afrique)

Publié par The Algerian Speaker sur 20 Décembre 2013, 11:59am

Catégories : #CHI IDDAHAKK ou CHI IBBEKKI

petitjornal.jpg

Dans un sujet consacré à la visite du Premier ministre français Jean-Marc Ayrault en Algérie, les 16 et 17 décembre, l'émission "Le petit journal" de Canal Plus s'est livré, mercredi, à une analyse des images diffusées par la télévision algérienne où le président algérien Abdelaziz Bouteflika apparaît en forme.

La chaîne de télévision algérienne Canal Algérie abuserait-elle du montage pour montrer un Abdelaziz Bouteflika en bonne santé ? C'est ce qu'a laissé entendre Le petit journal de Yann Barthès, mercredi 18 décembre. Dans un petit sujet consacré à la visite du Premier ministre français en Algérie, l'émission a montré comment une seule et même séquence, filmée au moment de l'entretien entre Jean-Marc Ayrault, Abdelmalek Sellal et le président Abdelaziz Bouteflika, prise depuis différents cadres, a servi à présenter un président algérien relativement énergique.

Mais au visionnage de ces même images non montées, le tableau n'est plus le même. On y voit un Abdelaziz Bouteflika figé, qui ne bouge le bras que partiellement. De quoi relancer les inquiétudes des Algériens sur le réel rétablissement de leur président, atteint par un AVC en avril et resté longtemps hospitalisé.

Le Premier ministre français n'en a pas moins passé trois-quarts d'heure avec le président algérien. Il l'a trouvé "très courageux après sa maladie" et "très bien informé sur les dossiers."

Voici la séquence du Petit journal en question :

Pauvre Algérie victime d'une presidence momifiée, sous l'emprise d'une monarchie republicaine,tribale,dictatoriale,familiale ! No comment...


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Walid 20/12/2013 13:55

Maintenant c'est conirmé, le Président est semble t-il otage d'une caste qui malgré sa fatigue,cette caste veut le forcer à une conduction par tacite. Il faut déclencher une campagne pour le repos
du Président. Il mérite de se retirer pour qu'il soit rétabli. Nous lui souhaitons et à tous les malades un promps rétablissement. Et que les Algériens se consacrent pour le futur président, qu'il
soit Algérien, et patriote.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents